Organisation de la direction générale de l’offre de soins (DGOS)

L’organisation de la direction générale de l’offre de soins (DGOS) du ministère chargé la santé, mentionnée à l’article D.1421-2 du code de la santé publique, est précisée par l’arrêté du 26 mars 2024 et l’organigramme ci-dessous.

Notice explicative de l’organigramme

L’organisation de la direction générale de l’offre de soins est précisée par l’organigramme disponible et actualisé sur les sites internet et intranet des ministères chargés des affaires sociales.

La directrice générale de l’offre de soins dirige et coordonne l’ensemble des sous-directions. Elle est assistée de 2 chefs de service, adjoints à la DG, qui la suppléent en cas d’absence ou d’empêchement.

Les agents de la DGOS élaborent et assurent la mise en œuvre des politiques publiques à même de répondre aux défis auxquels fait face notre système de santé, à savoir satisfaire les besoins de soins grandissants de la population tout en assurant la pérennité d’un financement solidaire, mais aussi mettre en œuvre les grandes orientations de la stratégie nationale de santé et de la stratégie de transformation de notre système de santé portées par le gouvernement.

Présentation de la DGOS par sa directrice générale, Marie Daudé

La DGOS compte près de 272 agents.

Elle se compose de 5 sous-directions, d’un pôle, de 2 départements et d’un cabinet :

La sous-direction de l’accès aux soins et du 1er recours, qui veille à répondre aux besoins de soins des patients dans tous les territoires et à organiser la permanence des soins, en établissement de santé comme en ville.

La sous-direction de la prise en charge hospitalière et des parcours ville-hôpital, qui promeut l’équité, la qualité et la sécurité des prises en charge hospitalières, ainsi que le développement de parcours de soins adaptés aux pathologies, y-compris en ville et dans le secteur médico-social.

La sous-direction du financement et de la performance, qui élabore et applique la règlementation financière des hôpitaux et cliniques, dont elle détermine l’objectif national de dépenses d’assurance maladie (ONDAM hospitalier). Elle assure aussi leur supervision financière et comptable, pilote leur stratégie de soutien à l’investissement et veille à l’amélioration de l’efficience des acteurs de soins.

La sous-direction des ressources humaines du système de santé, qui régule les activités des professionnels de santé, leurs compétences, leur formation ou encore leurs obligations déontologiques. Elle pilote également les ressources humaines hospitalières pour répondre aux enjeux démographiques du secteur.

La sous-direction de l’appui aux pilotages et des ressources, qui mène les politiques transversales de la direction (tutelle des opérateurs, questions internationales, européennes et ultramarines, élaboration d’outils de pilotage, fonctions supports…).

Le pôle de la recherche et de l’accès à l’innovation, qui organise et finance la recherche appliquée en santé. Il conçoit la politique en matière d’accès aux produits de santé innovants et pilote celle consacré à la prise en charge des patients atteints de maladies rares.

Les 2 départements rattachés à la directrice générale, qui traitent respectivement la transformation numérique en santé et les données et études statistiques de la direction.

Le cabinet de la direction générale, qui coordonne et synthétise des sujets transversaux d’actualité forte (notamment la transition écologique du système de santé), l’activité parlementaire de la direction et ses liens avec les élus locaux. Également responsable de l’agenda, des déplacements et des interventions de la directrice générale et des chefs de service, il gère la communication de la DGOS.